Vous êtes ici

Défi d’intégration 2019

BTS com lycée Jean-Lurçat : défi d’intégration 2019 pour Citeo

Citeo naît en 2017 de la fusion d’Eco-Emballages et d’Ecofolio. L’activité de Citeo est réglementée par un agrément d’État pour une durée de cinq ans. Sa mission est d’organiser, piloter et développer le recyclage des emballages et des papiers mis sur le marché en France dans le cadre de la responsabilité élargie du producteur. 28 000 entreprises ont confié à Citeo le soin d’organiser la fin de vie de leurs emballages et de leurs papiers.

Pour permettre aux 153 étudiants qui se forment aux métiers de la communication au lycée Jean-Lurçat (BTS en formation initiale et par alternance de l’AGEFA PME IDF, licence professionnelle « Stratégie de communication – expertise média » avec l’université Paris I Panthéon-Sorbonne et Master « Communication, innovation et planning stratégique » du Conservatoire National des Arts et Métiers), de se rencontrer, de mutualiser et d’échanger leurs compétences professionnelles, ceux-ci ont répondu, ensemble, à une demande de Citeo qui souhaite promouvoir et systématiser le geste de tri auprès des jeunes urbains dans le cadre de la deuxième vague de la campagne « Trier, c’est donner ».

Comme pour chaque défi d’intégration proposé aux étudiants de communication à Jean-Lurçat, le travail est organisé en 6 temps :

Premier temps - une semaine de conférences pour s’approprier le secteur d’activité et les problématiques de l’annonceur.

12 collaborateurs de l’entreprise sont venus parler aux 153 étudiants des enjeux environnementaux du recyclage en France et dans le monde, de l’économie circulaire et des filières industrielles qui y sont adossées, des initiatives prises par les industriels et les acteurs  de la grande distribution ainsi que de l’évolution des circuits de collecte. La direction de la communication, pour sa part, a exposé la stratégie de Citeo sur les média presse, télévision et digital avec un focus particulier sur ses dispositifs social média. Éric Houzet a conclu cette semaine de formation par une conférence sur l’histoire des déchets qui a permis de situer cette question économique et environnementale dans son contexte anthropologique.

Deuxième temps – 3 jours pour travailler en équipes et mettre en place le tutorat com 1 / com 2.

Cette année, les étudiants se sont retrouvés au château-auberge de jeunesse de Chantereine, à Criel sur Mer, en Seine-Maritime. Ils se sont organisés en 17 micro-agences de 7 à 10 personnes, composées d’étudiants en formation scolaire et sous le statut de l’alternance, en com 1, com 2 ou L3, avec une répartition des rôles de chacun en fonction du niveau de compétence et du cycle de formation suivi. C’est le moment où se construisent les premières stratégies et où se dessinent les premières pistes créatives. Pour nourrir la réflexion des équipes, les étudiants du master « Communication, innovation et planning stratégique » ont proposé, à mi séjour, un benchmark sur les campagnes mondiales de promotion du geste de tri, ainsi qu’une mise en perspective anthropologique du rapports des sociétés humaines aux déchets . Ce moment de travail collectif est un véritable « accélérateur pédagogique » dans la mesure où il permet une transmission horizontale du savoir, « d’ancien » à « nouveau », d’étudiant tuteur à étudiant tutoré. Il permet également aux étudiants, qui se préparent au métier de chef de projet et à des fonctions d’encadrement, de découvrir la gestion d’équipes de travail.

Troisième temps – Une semaine pour approfondir en autonomie.

Les étudiants de BTS, guidés par les étudiants de L3, ont travaillé en autonomie en dehors des heures de cours durant 10 jours pour développer et améliorer les propositions validées lors de la première réunion de cadrage organisée à Criel sur mer.

Quatrième temps – 20 minutes pour présenter devant un jury d’enseignants

Les 17 équipes ont présenté, en salle polyvalente à Patay, leur recommandation devant un jury composé des professeurs de projet de communication. Les 4 équipes qui ont le mieux répondu à la demande de l’annonceur ont alors été « coachées » à deux reprises pendant 1 heure pour repérer les fausses pistes et optimiser les meilleures idées.

Cinquième temps – 30 minutes pour présenter devant l’annonceur

Les 4 équipes choisies à l’issue du premier jury ont eu 5 jours pour optimiser leur proposition. Elles ont présenté leur recommandation durant 30 mn chacune devant la direction de la communication de Citeo à Patay le 11 octobre. Cette année, exceptionnellement, deux équipes ont été distinguées : l’une pour l’axe stratégique, l’autre pour l’axe créatif.

Sixième temps – Une journée pour revenir en détail sur la recommandation avec la direction de la communication de Citeo

Le 10 janvier 2020, les deux équipes gagnantes seront reçues par la direction de la communication dans les locaux de Citeo à Paris afin de reprendre chacun des points de la recommandation présentée et d’analyser, en profondeur, les solutions proposées au regard des objectifs, des cibles, et des propositions des agences de communication avec lesquelles travaille habituellement Citeo.

Prochaines étapes pour les étudiants de communication

Les 14 études sectorielles  en Chine du 1er au 18 novembre pour le compte du cabinet de tendances PeclersParis, les retours d’expérience en décembre et le défi école-entreprise en mars 2020, avec le concours des étudiants chinois de la Beijing City University et belges de la Haute École Prigogine, établissements partenaires du lycée jean-Lurçat.