Vous êtes ici

Peclers à Pékin, mission 2015

Mission professionnelle « Chambord à Shanghaï »

Du 8 au 22 novembre 2014, 35 étudiants du BTS communication du lycée Jean-Lurçat ont effectué une mission à Pékin et Shanghaï pour le Domaine National de Chambord (voir le compte rendu de cette mission)

Le château de Chambord est parmi les 10 monuments français les plus visités mais, situé à l’écart des grands axes touristiques, il ne bénéficie pas suffisamment de l’essor du tourisme chinois.

 

Le service communication du château a demandé aux étudiants de mettre en évidence les leviers qui pourraient permettre d’augmenter la notoriété du site auprès des chinois qui vivent dans la région de Shanghai et qui, dotés du plus fort pouvoir d’achat, aspirent à voyager à l’étranger.

Le travail de la section a été organisé en missions aussi variées que l’étude de la valorisation du château comme lieu de tournage de publicités ou de séries télévisées chinoises, l’analyse des réseaux sociaux les plus adaptés à la promotion du tourisme patrimonial, la conception de visites adaptées aux touristes chinois, individuels ou en groupe, l’étude comparée du merchandising sur les sites touristiques français et chinois, l’analyse des tendances visuelles dans les publicités chinoises…..

Les étudiants ont appris, à l’occasion de ces missions professionnelles, à se confronter à un contexte international de travail et ont découvert, à travers des rencontres de professionnels (Fred&Farid Shanghai, agence Auditoire, agence Art Genesis, Marketing Chine…) la nécessaire adaptation des méthodes de travail à une approche culturelle radicalement différente.

Leurs rapports ont été remis en mars aux services de la communication et du marketing du Domaine National de Chambord qui s’en sont servi pour déployer une campagne de relations publiques en Chine, pour faire évoluer l’offre de la boutique du château, l’offre de restauration, ainsi que les modalités d’accueil et de visite des touristes chinois.

Mise en place d’un parcours de formation des étudiants dans la perspective de la mission 2015

Forte du soutien de l’établissement et d’une première expérience chinoise réussie, l’équipe pédagogique du BTS communication a souhaité multiplier les apports culturels spécifiques dans la formation des étudiants de communication. C’est ainsi qu’un accord de partenariat a été signé le 18 mai 2015 entre le musée Cernuschi (2ième musée d’art asiatique de France, 5ième en Europe), le lycée Jean-Lurçat et le C.F.A. Agefa Réseau, et qu’une collaboration professionnelle des sections de BTS a été entamée avec le département communication et marketing de la Beijing City University.

Les étudiants et apprentis bénéficieront cette année, avant leur nouvelle mission en Chine en novembre 2015, de conférences données par les conservateurs du musée Cernuschi, de formations au marché chinois proposées par les responsables « Marchés asiatiques » du cabinet de tendances Peclers, d’une formation aux médias tactiques par le directeur commercial de Non Stop Média, de 10 heures de cours de géopolitique proposées par François Puiseux, de cours de chinois hebdomadaires et d’une journée du cinéma chinois au cinéma l’Escurial.

Mission 2015 : Chambord / Peclers / Non Stop Médias

De nouveau, du 7 au 21 novembre prochain, les étudiants du BTS communication du lycée Jean-Lurçat se rendront en Chine pour conduire trois missions professionnelles :

l’une pour le compte du Domaine National de Chambord. Il s’agira de tester avec les étudiants de la Beijing City University des supports publicitaires destinés à promouvoir le château de Chambord auprès des visiteurs du Palais d’Eté de Pékin ;
l’autre pour le cabinet de tendances Peclers. Il sera demandé aux apprentis de réaliser une étude d’observation sur le marché de l’ameublement, de la décoration intérieure et du vêtement « outdoor » en Chine du Nord ;
la dernière, enfin, sera une mission d’étude de faisabilité du déploiement du support promotionnel gratuit « Carte Com », commercialisé par le groupe Non Stop Médias, dans les lieux de Pékin fréquentés par les consommateurs chinois à fort pouvoir d’achat.